MINIMENTA – La grande exposition de petits formats
du 9 au 13 juillet 2016 :

Philippe Micheau Ruiz expose chez GOUTTE DE TERRE
4 rue Basfroi, Paris 11ème
Du mardi au samedi de 12h à 19h
Vernissage jeudi 9 juin à partir de 18h

visu_minimenta

 

EXPOSITION A SAINT HIPPOLYTE (37)
du 30 avril au 26 juin 2016 :

APPARITIONS
Philippe Micheau Ruiz
à Saint-Hippolyte (37),
Place de l’Eglise

Du vendredi au lundi de 15h à 19h (entrée libre)
ou sur RDV au 09 66 85 60 67

IMG_8700

 

Work

Ma recherche vient questionner le monde dans lequel nous vivons, la dimension écologique y est présente, je défends l’idée que nous cherchons d’autres mondes pour échapper à la réalité catastrophique du monde dans lequel nous vivons.

La première des catastrophes humaine est écologique, elle n’est pas la seule des catastrophes, ni certainement la première, si l’on pense à la destruction de l’homme par l’ homme.  Mais la destruction de l’environnement est aussi une destruction humaine.
Avec ces nouveaux déterminants, la recherche d’autres mondes devient urgente et nécessaire, que ce soit dans l’espace au-delà de notre monde terrestre ou bien dans nos voyages  intérieurs vers d’autres mondes imaginaires, psychiques.
Interroger l’absence ou l’effacement de l’homme dans le paysage et dans les mondes c’est tout à la fois faire émerger un questionnement sur sa fin comme sur son origine.

Mes peintures sont des paysages psychiques, des lieux imaginaires ou subtils ou la vie est possible ou à déterminer… Je travaille  tout à la fois sur les restes de notre monde ancien ou les découvertes de notre monde à venir. L’apparition de nouveaux mondes, la peinture du paysage est-elle encore possible…

Interview par Claude Yvans dans le cadre de l’exposition « Par nature / Le paysage dans la nature contemporaine »


Frédéric Vengeon, Agrégé, docteur en Philosophie et vice-président du collège internationale de Philosophie, au sujet du travail de Philippe Micheau Ruiz :

« Horizons

Avec obstination, Philippe Micheau-Ruiz peint l’horizon, choisit une peinture figurative réduite à l’horizon. Délestée de ses figures, l’image court immédiatement à sa perte, d’où elle revient illuminée.

Car l’horizon ne réside nulle part, insituable. Ce n’est pas une ligne, ni même un point, mais simultanément l’ouverture et la clôture de l’espace qui ouvrent des bandes de terre et de ciel dénudés.

Le spectateur alors demeure suspendu, sa situation devenue incertaine, puisqu’aucune coordonnée ne peut plus le renseigner. Sommes-nous loin? Sommes-nous près? Que pourrions-nous faire? Ces tableaux n’engagent pas de reconnaissance visuelle mais un vertige de la vue. Une tension dans la perte des lieux.

Dans l’absence colorée des narrations, une image intérieure s’élève (qui recompose, fantasme un paysage intime) – très vite dépossédée, mise de côté, sur une bande du tableau. C’est une ascèse de l’imagination devant des modifications infimes, non reconnaissables, agissantes dans la dissimulation de la lumière.

Un tableau – ce qu’a vu le peintre – ce sont toutes les images, celles qui naissent et celles qui meurent.

Pas un arbre. Pas un chien. Pas une maison.

La peinture est remise à sa sensualité minérale, non organique. Elle tient la beauté des climats. Il n’y a pas de rencontre, et rien qui fasse obstacle à la rencontre.

Mais nous allons vite, comme de la fenêtre d’un train. L’horizon ne fait plus jouer la profondeur avec la verticalité mais ouvre un mouvement latéral. Nous glissons déjà; nous dérivons quand rien ne bouge.

De ces célérités intimes, le peintre délivre l’image immobile de la vitesse. »

Exhibitions

PRINCIPALES EXPOSITIONS INDIVIDUELLES
2000 – FNAC, Paris.
2001 – CENTRE D’ART CONTEMPORAIN, Collégiale Saint-Pierre le Puellier, Orléans. « DU VISIBLE À L’UN VISIBLE » Installation avec Abdelkader Benlarbi (sculpteur)
2001 – CHAPELLE SAINT HILAIRE-LUC, Corrèze. « DES ILLUSIONS CELESTES »
2008 – GALERIE THIERRY MARCHAND, Paris. « LES PAYSAGES PSYCHIQUES » Peintures / Installation.
2010 – GALERIE THIERRY MARCHAND, Paris. « HYPNOTICS LANDS » Peintures / Vidéos / Installation végétale.
2011  – MAISON JULES ROY , Vézelay (89). « LE CABINET DE CURIOSITÉ »
2012 / 2013 – MUSÉE D’AVALLON. Parcours dans la collection. Installation / Peintures
2013 – PRIEURÉ DE VAUSSE, Yonne. « APPARITIONS » Installation /Peintures
2016 – Galerie La Metisse d’Argile (37) / Peintures / Gravures / Dessins

PRINCIPALES EXPOSITIONS COLLECTIVES
1999
– MÉCÉNAT COSMIC, Paris. « LA CHAMBRE BLEUE » Peintures
2002 – PROJET POUR LA MAIRIE DU 3È, Paris. « DES CHAMPS IMAGINAIRES » Gravures / Peinture
2004 – SALON D’AUTOMNE DE LA PEINTURE CONTEMPORAINE, Paris.  «
FRAGMENTS DE PAYSAGES ». Installation végétale / Peinture
2007 – GALERIE LES VERGERS DE L’ART, Paris. Installation / Peinture
2011CENTRE D’ART CONTEMPORAIN EUGÈNE BEAUDOUIN, Antony (92). « PAR NATURE , LE PAYSAGE DANS LA PEINTURE CONTEMPORAINE » Peintures

Contact

Tél : +33 (0)6 63 94 32 33     Mail : micheauruiz@free.fr
Ma page Facebook